Les démissions qui donnent droit aux allocations chômage

Les démissions qui donnent droit aux allocations chômageDans la grande majorité des cas, vous ne serez pas en mesure de bénéficier d’une allocation chômage en cas de démission.

En effet, si vous vous inscrivez à Pole Emploi, vous recevrez le plus souvent une allocation en cas de perte d’emploi ou de rupture conventionnelle. Le montant de cette allocation dépend principalement de certaines caractéristiques de votre ancien travail, comme votre salaire. 

Les situations qui donnent droit aux allocations

Toutefois, il faut savoir qu’il existe également certaines situations où vous ne serez pas privé d’allocations chômages.

    • Si vous avez moins de 18 ans et que vous vivez avec vos parents ou votre tuteur, vous pouvez bénéficier d’une allocation chômage si vous devez démissionner pour cause de déménagement.
    • Vous recevez également une allocation si vous vous retrouvez dans l’obligation de démissionner pour suivre votre concubin ou conjoint qui déménage pour exercer une nouvelle profession.
    • Vous pouvez également bénéficier de vos allocations chômage si vous démissionnez après avoir subi des actes délictueux au sein de votre ancien travail. En cas de violence morale, violence physique, harcèlement moral ou sexuel, il vous suffit de présenter une copie de votre dépôt de plainte pour recevoir vos allocations de chômage.
    • Il est également possible de démissionner en cas de non-paiement de votre salaire et dans ce cas, vous devez produire certains documents pour recevoir vos allocations. Par ailleurs, vous pouvez aussi démissionner pour débuter la création de votre nouvelle entreprise.
    • Il est possible de toucher les allocations chômages si vous décidez de démissionner pour entamer une mission humanitaire qui dure au moins un an. A noter que s’il s’avère que votre mission soit interrompue avant le délai d’un an, vous pouvez bénéficier de vos allocations si l’interruption n’est pas de votre faute.
    • Il est important de savoir que si vous démissionnez pour un motif non-prévu, vous devez attendre quatre mois avant d’effectuer une demande de ré-examen de votre situation avant de bénéficier de vos allocations chômage. Par contre, vous pouvez avoir une prise en charge instantané pour un motif prévu.

Economisez des maintenant comparez ici