Combien coûte une mutuelle quand on est chômeur ?

Combien coûte une mutuelle quand on est chômeur ?Selon le dernier baromètre CSA, un tiers des Français renoncent à se soigner faute de moyens financiers. Et la mutuelle est d’ailleurs l’une des premières dépenses que l’on supprime de son budget.

La question se pose donc aussi pour les chômeurs, dont le pouvoir d’achat est plus limité : combien coûte une mutuelle quand on est chômeur

Combien coûte une mutuelle santé ?

Le tarif des mutuelles peut être extrêmement différent selon les garanties choisies, selon le contrat et selon la compagnie. Lorsqu’on décide de souscrire à un contrat dont les garanties sont renforcées pour le dentaire et l’optique par exemple, il faut s’attendre à devoir payer des cotisations mensuelles beaucoup plus élevées !

Les tarifs les plus bas en mutuelle peuvent tourner autour de 10 euros par mois. Mais attention, pour ce budget la couverture est généralement limitée à une prise en charge en cas d’hospitalisation. C’est d’ailleurs la garantie minimum à garder, parce qu’une hospitalisation peut très vite se révéler coûteuse et elle est difficile à prévoir !

Pour une personne seule, sans famille à charge et avec des garanties moyennes, il faut compter un budget entre 600 et 800 euros par an. Ce budget évolue également selon les compagnies, c’est pour cela qu’il est conseillé même à garanties égales de faire une comparaison en ligne. Certains sites, comme Chronomut.com, proposent cette démarche gratuitement.

Si la mutuelle concerne une famille, ou si vous avez des besoins particuliers, attention à bien faire le tour des offres et des garanties !

Chomage et santé comparez économisez

Comment bénéficier d’aides financières ?

Certaines aides financières ont été mises en place pour les budgets les plus modestes. C’est le cas de l’ACS par exemple, l’Aide au paiement d’une complémentaire santé. Elle permet de bénéficier d’un coup de pouce à la souscription d’un contrat de mutuelle ACS, à condition de ne pas dépasser le plafond de revenus maximum !

Enfin, en cas de chômage après un licenciement, une période de portabilité de la mutuelle d’entreprise est prévue. Elle permet de continuer à bénéficier de la mutuelle d’entreprise, sous certaines conditions. Attention néanmoins à vérifier si elle n’est pas trop coûteuse, d’autres mutuelles peuvent être mieux adaptées au budget et aux besoins !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *