Chômage et CMU-C : ce qu’il faut faire

Chômeurs : que faire quand on n’a pas droit à la CMU ?La CMU, c’est-à-dire la Couverture maladie universelle, permet l’accès aux soins, aux remboursements des soins et des médicaments pour les personnes qui ont peu de revenus. Elle est complétée par la CMU-C, c’est-à-dire une complémentaire santé gratuite ou payante selon les revenus du foyer.

Mais que se passe-t-il quand les revenus sont trop importants pour bénéficier de la CMU-C… mais pas assez pour souscrire à une mutuelle classique ? Des aides existent pour continuer à bénéficier d’une bonne couverture sociale. C’est le cas de l’ACS, l’aide au paiement d’une complémentaire santé.

Des solutions quand on ne bénéficie plus de la CMU

Les personnes qui disposent de revenus modestes peuvent bénéficier de l’ACS. Il s’agit d’une aide au paiement d’une complémentaire santé.

Depuis le 1er juillet 2015, le dispositif a évolué et a été étendu à plusieurs offres de complémentaires santé. Ces offres, choisies en fonction de leur rapport qualité prix, proposent trois niveaux de garanties différents, ce qui permet de choisir le plus adapté à ses besoins.

Chomage et santé comparez économisez

L’ACS prend aussi et surtout la forme d’une aide financière, destinée au paiement de la complémentaire santé. Le montant de l’aide peut aller de 100 € par an pour les moins de 16 ans à 550 euros par an pour les personnes de plus de 60 ans.

Enfin, bonne nouvelle, un contrat choisi parmi les contrats éligibles à l’ACS permet aussi d’être dispensé de l’avance de frais chez le médecin.

Plus d’informations sur l’ACS, l’Aide à la Complémentaire santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *