Bénéficier d’une mutuelle adaptée en situation de chômage

Bénéficier d’une mutuelle adaptée en situation de chômageIl existe plusieurs solutions pour continuer à bénéficier d’une mutuelle adaptée, même en situation de chômage.

Objectif : continuer à bénéficier de garanties suffisantes pour éviter les mauvaises surprises en cas de dépenses liées à la santé… tout en économisant un maximum sur le montant des cotisations ! 

Baisser le montant des cotisations de sa mutuelle actuelle

Premier bon réflexe lorsqu’on se retrouve au chômage : vérifier le montant des cotisations, et les taux de remboursements prévus par les garanties. Il est en effet possible que vous ayez souscrit à une mutuelle plus coûteuse, en prévision par exemple de soins dentaires importants. Si ces soins ne sont pas à l’ordre du jour ou qu’ils ont déjà été réalisés, il peut être opportun de baisser le niveau des garanties… cela peut permettre une économie de quelques euros tous les mois.

Certaines mutuelles peuvent également proposer des garanties plus adaptées à la situation économique du foyer. Il n’est pas recommandé de résilier toute complémentaire santé sans en souscrire une nouvelle : pensez au minimum à la garantie hospitalisation, pour éviter des frais importants en cas de souci.

Garder la mutuelle de l’entreprise : bonne ou mauvaise idée ?

La portabilité de la mutuelle d’entreprise permet aux chômeurs de continuer à profiter de la complémentaire collective pendant au maximum 12 mois après le départ de l’entreprise.
Pour en bénéficier, le départ de l’entreprise doit faire suite à un licenciement (en dehors d’une faute grave) ou à une rupture conventionnelle. La fin du contrat de travail doit ouvrir droit à une prise en charge par l’Assurance chômage, et il faut avoir travaillé au minimum un mois entier dans l’entreprise.

La moitié de la cotisation reste donc à la charge de l’ancien employeur. Si les garanties sont intéressantes et le montant des cotisations peu élevé, cela peut même se révéler très intéressant.

Mais attention à prendre en compte les taux de remboursement… ou même la prise en charge du reste de la famille ! Si les cotisations sont trop élevées, ou si la mutuelle d’entreprise a été souscrite en doublon avec celle d’un autre membre de la famille, il est beaucoup plus simple de résilier et de souscrire à un contrat plus adapté.

Chomage et santé comparez économisez

Demander des aides financières pour le paiement de la mutuelle

L’Aide au paiement de la complémentaire santé (ACS) est l’un des coups de pouce financier qui peut s’avérer bien utile pour les budgets plus réduits. Délivrée sous forme de chèque, elle peut aller de 100 à 550 euros selon l’âge de son bénéficiaire. Certaines conditions s’appliquent, et concernent notamment le plafond maximum de revenus.

En savoir plus sur les aides financières

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *